“Vers la création d’une structure de recherche et d’intermédiation: la Cameroun « Silicon River »

C’est dans son allocution d’ouverture de l’atelier de formation sur les méthodes et cadres d’évaluation des systèmes nationaux d’innovation, que son Excellence Madame le Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MINRESI) de la République du Cameroun, Dr Madeleine Tchuinte, a annoncé le projet de création de la Cameroun « Silicon River ».

 

La Cameroun Silicon River est une structure de recherche et d’intermédiation qui devra jouer le rôle d’interface entre le monde de la recherche et celui des entreprises afin de contribuer à la création des richesses. En plus de ce ce grand projet et plusieurs autres initiatives, elle a énuméré les efforts inlassables du Gouvernement camerounais à intégrer la STI parmi les leviers de développement durable au Cameroun. Dans ce cadre, elle a mentionné les nombreuses actions déjà menées par le MINRESI pour le renforcement des capacités de la recherche scientifique et de l’innovation au Cameroun, notamment le recrutement massif de chercheurs, la mise en place d’un Fonds National de Développement de la Recherche Scientifique et de l’innovation. Elle a indiqué que toutes ces initiatives visent à contribuer à la matérialisation de la vision 2035 du Cameroun et des aspirations de l’agenda 2063 de l’Union Africaine.

La ministre s’est exprimée lors de l’atelier qui s’est tenu à Yaoundé du 24 au 28 Janvier, 2018. Cette rencontre organisée par AOSTI, avec l’appui du MINRESI, a vu la participation des représentants et responsables des ministères en charge des questions de STI ainsi que les autres parties prenantes (universités, centres de recherche, secteur privé, inventeurs) du système national de recherche et d’innovation du Cameroun. L’un des objectifs de l’atelier est de permettre au Cameroun à mieux connaître son système national d’innovation pour son utilisation efficace dans l’industrialisation et le développement durable. Pour Dr Mawoko, le secrétaire exécutif de AOSTI, les concepts et méthodes développés lors de cet atelier devront permettre au Cameroun à mieux connaître son système national d’innovation pour son utilisation efficace dans l’industrialisation et le développement durable. Il a insisté également sur la nécessité des Etats membres de l’Union Africaine à mettre en coherence leurs politiques de développement avec les cadres continentaux, à savoir l’Agenda 2063 et la STISA-2024.  

CONTACT

African Observatory of Science Technology and Innovation (AOSTI)

P.O. Box 549 - Malabo , Equatorial Guinea

  info@aosti.org

Video

©2019 AOSTI All Rights Reserved.

Search